À l’heure ou les touristes se talonnaient autour de La Jaconde de De Vinci, avait lieu, au caroussel du Louvre, la « Korea Design-Brand Expo », exposition organisée par la KOTRA qui réunissait les plus grands professionnels coréens en matière de design et de technologie. Parmi eux se trouvait le designer Kun, aussi célèbre comme artiste-designer que comme styliste, ses créations ont été portées par un nombre incalculable d’idole tel que les BigBang, les SHINee, les 2NE1, B.A.P. ou encore EXO. C’est avec sans réserve et simplicité que le designer Kun accepte un entretien avec l’équipe de K-Pop Concert.

 

 

• Votre marque est déjà très répandue en Corée, comptez-vous l’importer un jour en Europe ?

K : Oui, j’en ai l’intention, je veux étendre mon domaine d’activité.

• Pour cela, comptez-vous adopter la même stratégie qu’en Corée du Sud, en proposant des collaborations avec des célébrités occidentales par exemple ?

K : Effectivement, je me renseigne en ce moment sur une collaboration avec BMW et Hello Kitty.

•  On peut voir que de nombreuses figures coréennes ont porté vos créations tels que les EXO, Crayon Pop ou encore Dynamic Duo, voyez-vous cette publicité comme une sorte de tremplin pour votre marque ? Cela vous fait-il plaisir ?

K : Je donne et je reçois, je ne sponsorise plus donc cela me fait plaisir quand quelqu’un porte mes vêtements.

• Donc cela doit être encore plus gratifiant.

K : Oui, en effet. En fait, comme je ne sponsorise plus, ceux qui portent mes vêtements le font d’eux-mêmes, je n’ai pas eut besoin de leur demander.

• On peut dire que Sakun est une marque singulière, les gens la reconnaissent facilement. Notamment grâce à des éléments qui reviennent fréquemment tel que les yeux de chats. Pourquoi ce choix par exemple ?

K : Pour comprendre ces éléments, il faut connaître la marque.

Le mot « Sakun » vient de l’association du « Sa » qui signifie « pensée » et « Kun » qui signifie « groupe ».

En somme, l’origine de cette marque équivaut à un « groupe de penseur ».

La marque SAKUN est le résultat d’une idée fusionnelle d’un groupe de penseur, chacun donne son idée. Cela fait déjà 13 ans que j’ai commencé et 2 ans que le personnage de Sakun existe.

 

 

Personnage de SAKUN

 

Le personnage de Sakun est inspiré du Dokkaebi, gobelins de la mythologie coréenne ainsi que du totem Tchanzun, c’est une icône porte-bonheur.

La signification dépend aussi du pays car si les Dokkaebis sont des anges protecteurs en Corée, ils seront plus considérés comme des esprits vengeurs au Japon.

Outre cela, Sakun est l’incarnation de ces deux emblèmes avec une touche personnelle en plus.

Sa bouche, par exemple, donne l’impression d’être sur le point d’attaquer.

En contrepartie, il n’a ni pupille ni oreille ce qui témoigne qu’il n’écoute ou ne verra jamais quelque chose qui lui déplaira. C’est un peu comme l’expression de mes plus jeunes années.

Le personnage de SmileCat, en revanche, est inspiré de ma première petite amie, la relation entre Sakun et SmileCat est directement inspiré de la relation fusionnelle qu’entretennaient le sculpeur Rodin et sa compagne Camille Claudel, scupltrice elle aussi. Ce sont deux êtres effrayants mais complémentaires.

Personnage de SmileCat

 

• Un peu comme le Ying & le Yang.

K: Contrairement à celui de Sakun, ce personnage possède des pupilles, il nous regarde et nous sourit, c’est un personnage qui nous reconforte.

En rencontrant ma petite amie, ma vie a changé et ce genre d’anecdotes se repercutent et s’adaptent à chaque produit.

Il nous tend ensuite son carnet, archive de ses recherches, en prennant soin de nous expliquer chaque subtilités de ses créations.

K : Mes produits sont directements inspirés de la culture coréenne, je ne tente pas d’être original mais de faire en sorte que ma marque puisse compléter la personne qui la porte.

“Plus que l’originalité je souhaite que ma marque ait un rôle de complémentarité.”

Il y a une forte identification à des symboles mystiques. Pendant le processus de création de mes personnages, il y a toujours une recherche ou une signification mais il peut aussi s’agir d’une pensée instinctive.

Par exemple, les oreilles sur les casquettes exposent une certaine écoute, une communication avec l’autre.

 

La casquette canard est inspiré de la femme chargé en marketing. Je m’inspire de personnes réelles que je rencontre ou que je connais, certains sacs sont memes inspirés par mon chien.

 

• Les masques que vous vendez ont un packaging plutôt original, vous avez décidé de le mettre dans une boite à gélules au lieu de choisir un format classique.

 

K : C’est vrai, il s’agit plus précisement d’une boite de médicament. Quand je crée quelque chose, je le conçois en son “vivant”, je me met à la place de quelqu’un qui veut porter ce masque.

Quand quelqu’un porte ce genre de masque, c’est parce qu’il se sent faible et qu’il est malade, c’est pourquoi j’ai décidé de mettre ce masque “salvateur” dans un tube qui a le design d’une boite de medicament.

 

 

T.O.P. du groupe BigBang avec le masque SAKUN

 

Minzy du groupe 2NE1 avec le masque SAKUN

“J’ai vendu une centaine de milliers de produits en l’espace de 10 ans.”

• Vos survêtements sont aussi très populaires, d’autant plus depuis que les Crayon Pops les ont porté pendant leur promotion.

K : Oui. A la base ça ne devait pas être les Crayon Pop qui devait les porter mais les So Nyeo Shi Dae, seulement les Crayon Pop les ont porté avant. J’aurai préféré les So Nyeo Shi Dae (rire).

 

Alors qu’il étudie son carnet, le designer Kun nous confiera qu’il entrevoit une collaboration avec la marque LG, de manière à assurer des survêtements d’autant plus recherchés en Europe.

K : Les trois éclairs du survêtements font référence à la révolution française.*

 

*On suppose que le nombre de trois est lié aux trois ordres abolis par la révolution française (cf.: la royauté, la société d’ordre et les privileges) souvent personnifiés par trois hommes.

L’éclair est synonyme d’éclatement et de soudaine offensive, référence directe à la révolution française, ces survêtements portent les symboliques de notre histoire sous les attraits les plus simples.

 

Sweatshirt SmileCat

 

K : Le sweatshirt SmileCat ferme son sourire selon son humeur. Il y a une certaine interactivité entre nos vêtements et son porteur.

 

• Vos personnages me font beaucoup penser au chat Cheshire de “Alice au pays des Merveilles”, y a –t-il un lien ?

K : Oui effectivement il y a un lien, j’aime beaucoup le personnage d’Alice qui nous amène à cette idée de croissance et de fougue, elle n’écoute pas les ordres qu’on lui donne.

 

 

• C’est aussi ingénieux d’avoir dé-modulé les sacs de cette manière.

K : Je ne cherche pas seulement à proposer une gamme de sac unique mais je veux aussi qu’ils soient pratiques.

• Les fameuses figurines avec Cool Rain sont-elles limitées ou allez-vous continuer de les produire ?

K : Elles se produisent encore. Dans le commerce, je compte lancer mes produits en décembre avec LOTTE.

Nombreuses sont les collaborations avec qui le designer Kun a travaillé, de l’artiste allemand comme SCHNEEBALLEN au moteur de recherche coréen Naver (cf.: Naver Fashion collab. Skalea) jusqu’à “Tofu”, “Dynamic Duo” ou encore le jeu “Freestyle”.

K : Avec Freestyle, c’est une histoire particulière. De base, le jeu utilisait ma marque de manière illégale, je leur ai donc proposé de l’utiliser légallement, c’est ainsi qu’est née notre collaboration avec eux. (rire)

 

 

Personnage en céramique. On peut remplacer les cornes par des fleurs selon l’humeur

 

Votre marque est très souvent imitée, il réside énormement d’imitations et il est vrai que les histoires copyright ne sont pas les mêmes qu’en France. Prennez-vous cela pour un hommage ou au contraire trouvez-vous cela ennuyeux ? Qu’en pensez-vous ?

K : Le soucis avec l’imitation, c’est qu’ils modifient des éléments pourtant primordiaux de mes créations, ils perdent la signification que j’ai donné aux produits.

“Les imitations répendent des produits sans âme”

Nous faisons ce que nous pouvons pour arrêter ces contrefaçons, seulement le marché chinois est incontrôlable puisqu’il propose des choix de produits à des pays étrangers qui commandent en masse sans pour autant reconnaitre la marque.

C’est d’ailleurs la raison pour laquelle j’ai choisi la France, c’est un pays riche en culture et références, je peux d’autant plus exploiter l’originalité et l’authenticité de mes produits.

La contrefaçon prouve le succès de la marque mais c’est ennuyeux. Imaginer un produit est une tâche délicate tandis que le reproduire est chose aisée.

 

• Nous avons cité plusieurs célébrités précédemment, avez-vous des influences musicales ou des artistes que vous aimez personnellement ?

K : Je ne saurai vous dire il y en a beaucoup. J’aime Queens, les Beatles, Freddy Mercury j’aime souvent les artistes révolutionnaires.

 

 

• Votre marque, enracinée par cette perspective révolutionnaire, n’est plus seulement portée par les artistes Hip-Hop mais est également très répandue par une grande partie de la communauté coréenne.

Cela ne vous dérange-t-il pas que cette marque ne soit plus cantonnée à cet aspect “anti-conformiste”?

K : Pendant ma période sombre je faisais cette marque pour moi-même donc ma cible était plutôt restreinte, à présent je suis ouvert et j’aimerai que tout le monde porte mes produits, les enfants, les adolescents, les familles etc.

Peut-être que pendant l’époque ou la marque était porté par le milieu Hip-Hop, je créais pour moi-même mais depuis l’apparition de “SmileCat” dans la marque comme dans ma vie, je veux que cette marque soit portée par tous.

 

De cette manière, la marque incarne maintenant une référence auprès des célébrités coréennes, avec qui Monsieur Kun nous affirme être régulièrement en contact.

Voici une liste non-exhaustive des célébrités coréennes portant la marque :

 

▪       Lee Kwang Soo & HaHa Running Man

▪       BIGBANG

▪       Jang Keun Suk

▪       MYNAME

▪       MBLAQ

▪       Rainbow

▪       SHINee

▪       INFINITE

▪       SNSD

▪       f(x)

▪       Teen Top

▪       KARA

▪       B.A.P

▪       SISTAR

 

Il nous confie au passage croiser régulièrement Haha, voisin du même quartier.

 

C’est sur ces mots que nous laisserons Kun. Suite à des remerciements, nous lui avons demandé de poser pour nous, à côté de ses créations, offre qu’il acceptera naturellement.

 

____________________
© K-pop Concert
Texte & photos : K-pop Concert (Team France)
Remerciements : KOTRA / SAKUN