INFINITE WORLD TOUR : OGS / ONE GREAT STEP  - OLYMPIA – 1er décembre 2013

DESTINY OLYMPIA :  The Greatest Step.

C’est dans le cadre de la somptueuse et légendaire salle de concert qu’est l’Olympia que le groupe sud-coréen INFINITE, composé de 7 membres, a joué sa deuxième et dernière date européenne, qui marquait là, également l’avant-dernière date de leur tournée mondiale : One Great Step.

Depuis plusieurs mois, et depuis l’annonce de leur venue, l’effervescence autour du concert ne s’était jamais tarie. Fans, amoureux de la musique populaire coréenne, ou simples curieux, attendaient avec impatience ce concert, qui était le 3ème et dernier concert de K-pop de l'année dans l’hexagone, après TEENTOP au Trianon en février, et Jay Park à Montreuil en octobre. La France, Habituée aux grosses machines depuis 2 ans, après un double SMTown In Paris réussi en 2011, et un Music Bank mitigé en 2012, puis suivi par un Super Show des SUPER JUNIOR, attendait avec une impatience non dissimulée les INFINITE considéré comme LE concert K-Pop de l’année 2013 en France.

INFINITE, est un de ces groupes leaders de la scène pop sud-coréenne à la renommée grandissante en Asie qui entamait là, son baptême de feu avec un premier world-tour maitrisé et sans faute de la part de WOOLIM. A l’instar de SUPER JUNIOR, autre grand groupe habitué au world-tour, les INFINITE avaient eux-aussi, leur public conquis d’avance. Seul bémol, le public déçu pour certain, car beaucoup n’ont pu obtenir de places, au vue de la petitesse de la salle, vite remplie en quelques 10aine de minutes le jour de la mise en vente des billets. INFINITE a d’ores et déjà réussi son pari : faire SOLD OUT dans la plupart des dates de sa tournée.

PARADISE - Attendus et adulés : les codes de la K-Pop

La K-pop, comme beaucoup de phénomène Pop (à l’image des ONE DIRECTION, Justine Bieber ou bien Lady Gaga), voit son succès essentiellement dû à ses fans et à l’implication sans faille de ceux-ci ainsi qu’au travail sans relâche du groupe ou de l’idole adulé. La K-pop a ses codes : entonner les paroles de chansons durant le concert (fanchants) pour encourager la performance  ou encore brandir une banderole avec des mots en coréen (souvent : Merci ou Je t’aime) ne sont qu’un infime exemple de l’implication des fans dans cette tendance.  Les maisons de disques, et les groupes le savent bien, et proposent en échange du fanservice ou des sessions meetings (« meet and greet ») ou autre « fansigns » quand l’emploi du temps le permet. La dévotion du fan est égale à celle du groupe pour son public.

Pendant des semaines, les fans se sont donc organisés afin de proposer à tous des activités autour du concert, chose courante dans ce milieu « pop », très prisée en Asie, mais qui se développe aussi dans les autres fandom (communauté de fans) dans le monde.

Evidemment, le dévouement a aussi ses excès, puisque dès la veille, et par un froid presque hivernal, de nombreuses jeunes filles attendaient déjà devant la salle, une journée avant le spectacle médusant les badauds et autres spectateurs venus pour le spectacle du jour.  

Le dimanche, date du concert, une queue anormalement élevée attendait déjà très tôt devant les portes de l’Olympia. Argentine, Belgique mais encore Espagne, et même Corée, de nombreux pays avaient fait le déplacement pour ce concert unique. Les fanbases mobilisées ont apporté nourriture et réchauffement aux impatients, et n’ont pas hésité à fournir banderoles et fiche explicatives (avec paroles des chansons) à tous, pour passer le temps et préparer le public à donner un bon accueil au groupe. Doucement mais surement la salle se remplie, et les spectateurs gagnent leur place, affublés pour certains de t-shirt « INFINITE »,  de badges, bracelets, et autre bâton lumineux (lighstick) si propres aux codes de la K-Pop. L’impatience se fait sentir lorsque les fans se mettent à chanter « TORAWA » paroles bien connues d’une des chansons du groupe.

OVER THE TOP : ou comment la k-pop a pris une autre dimension

Vers 20H10 Le concert commence par une VCR, traditionnel vidéo, qui sera le fil conducteur du concert :

Le monde vit dans une dictature ou les INFINITE et la musique sont interdits, les garçons décident de se rebeller et de ramener la musique au premier plan dans ce monde difficile à vivre.

le décor est planté : les garçons vont donner le meilleur d’eux même, et le concert enchaine rapidement avec les chansons : Destiny, Tictoc ou encore le tube Paradise. Après de courts "greetings", la setlist continue sur Wings, Inception, puis Can U Smile et I am Going to U. 

Puis vient la partie des Solo, point d'orgue d'un concert, ou chaque membre peut démontrer ses talents propres : 1/3 est une performance DJ de Sungjong et Sungyeol, Hoya et Dongwoo interprètent Special Girl. Le MV de Uncomfortable Truth vient interrompre les solos pour laisser place à That Summer + I Like U. Puis retour au solo avec un L assis sur un banc avec un nounours pour Love U Like U. Woohyun lui performe Beautiful, puis Sungkyu chante 60seconds.

Le concert enchaine sans répis avec cette fois-ci MOM, Still I Miss You, puis Nothing's over, Entrust et Cover Girl. VCR, changement de tenues, de micro, ou de décors via l'écran géant, les performances sont toutes milimétrées. La dernière ligne droite s'effectue avec Be Mine, B.T.D (Before the Dawn), Man in Love, Chaser, puis Come back to Me, Hysterie, et enfin le clou du spectacle With sous une pluie de confettis.

 

La bonne surprise est la présence d’un orchestre, ce qui n’est pas commun dans les concerts de Kpop et encore moins lors de tournée. 2 keyboard, une basse, une batterie, l’orchestre est toujours présent, mais reste néanmoins discrètement effacé. La réorchestration des morceaux,  a donné un côté bien plus percutant, et novateur aux chansons du groupe, agréable surprise qui montre là un vrai gage de qualité de la part de Woolim de vouloir se distinguer des autres agences musicale coréennes, qui pour la plupart, ne laisse qu’une bande-son sonore en guise de trame musicale. Laissant leur groupe assurer 100% du spectacle. Là où woolim a clairement montrer ses ambitions est d’avoir su mettre un orchestre dynamique, des écrans vidéos en accord avec les chansons, tout en laissant une certaine liberté aux garçons. L’ensemble était harmonieux et réussi.

 

Plus de 26 chansons vont être interprétées par les garçons : Solo, hit, ou ballade, il y’en a pour tous les goûts. Et le tout est parfaitement organisé : à chaque VCR, le public réagit, et ne s’impatiente pas, comme pris par l’histoire qui se déroule devant leur yeux.

L’ensemble est rythmé et ne perd pas en intensité. Même lorsque deux coupures ont été nécessaires pour rétablir le bon fonctionnement de l’écran, indispensable à la prestation, le public à continuer à entonner chant, tout en gardant une ambiance bon enfant, sans débordement malgré deux coupures dont une assez longue et inhabituelle mais qui n’a en aucun cas casser la dynamique du concert.

EVOLUTION : L’art d’être un groupe, et un artiste solo à la fois

Etre un membre d’un groupe de K-pop demande aussi de savoir faire preuve de talent en solo, ou en duo, et les INFINITE l’ont à nouveau prouvé ce soir.
Mention spéciale à Hoya et Dongwoo, membre de la sub-unit « INFINITE H » le quota Hip-Hop du groupe, qui nous a livré un victorious way plus rock que jamais.

Woohyun pour sa part, n’a pas hésité à donner de sa personne et à venir dans les allées de la salle, laissant un public en transe. Bien entouré par la sécurité, il n’a jamais laissé transparaitre un quelconque stress face à des fans en liesse.

Puis vient l’heure des remerciements :

Chacun à leur manière, les membres ont remercié le public lors d’une séance de remerciements, assez longue et plutôt réjouissante. Evidement Paris est une belle ville, les parisiennes sont sublimes, et la nourriture française délicieuse. Chacun s’essaie tour à tour de délivrer quelques mots en français, anglais puis en coréen.

Nothing’s over : un sans-faute pour une première.

Plus de 3heures de spectacle, un record absolu en matière de K-pop en France, 3h intense, sans fausse note (en omettant les problèmes d’écran), des fans réjouis, des nouveaux amateurs de K-pop conquis, le concert fut une réussite qui nous l’espérons en appelleront d’autres, avec une qualité et organisation similaire.